PROGRAMMATION 2012 : Ouvrons la fenêtre!

Année 2012. 

Le Petit Cinéma de Meudon  vous propose d’ouvrir la fenêtre.  Sur le  monde  musulman pour commencer, où la religion interpelle les artistes et nous mêmes,  esprits européens, laïcs et démocrates. Ouverture aussi  sur l’Art, aussi,  sous toutes ses formes et ses représentations au cinéma. Ce sera le grand projet de l’année du PCM .

 

CYCLE IRANIEN

Salle de cinéma de l’école La Source . 11 rue Ernest Renan, Meudon.

Dimanche 13 mai à 18h30 :     Bassidji   

suivi d’un débat animé par Mahsa Karampour, réalisatrice de documentaires

 

Un film documentaire de Mehran Tamadon (2009) Une plongée au coeur du monde des défenseurs les plus extrêmes de la République islamique d’Iran (les bassidjis). Pendant près de trois ans, le réalisateur,  Iranien de France, athée et enfant de militants communistes sous le Shah, a essayé de comprendre les plus durs des défenseurs du régime islamique. «  Nous venons du même pays, et pourtant, tout nous oppose ». Un  dialogue se noue, pourtant.

« Un documentaire d’exception » Le journal du dimanche.

« Un documentaire au-delà des clichés et idées préconçues »,  Le Nouvel Observateur.

 

Salle de cinéma de l’école La Source . 11 rue Ernest Renan, Meudon.

Dimanche 3 juin à 18h30 :   A propos d’Elly

Un film  de Asghar Farhadi (auteur également du film à oscarisé et césarisé La séparation ) met en scène la désintégration d’un groupe d’amis, rattrapés par le puritanisme. Lors d’un week-end au bord de la mer, une jeune Iranienne disparaît. Un magistral portrait de groupe.

 » Une oeuvre ambitieuse filmée avec simplicité. Une réflexion sur le mensonge et l’existence d’une morale à dimension variable. ». Le Nouvel Observateur.

 

ART & CINEMA

Portraits cinématographiques de grands artistes comme Rodin, Van Gogh, Séraphine de Senlis, exploration d’univers artistiques à travers des fictions… le cinéma se nourrit des autres arts depuis ses origines qui, en retour, sont sublimés par le 7ème art. Le Petit Cinéma vous propose un voyage au long cours, étonnant et réjouissant, dans l’univers enchanteur de la création. Programmation prévue en septembre, diffusée à partir du mois de juin.            

Archive. 8 janvier 2012: La Classe ouvrière va au paradis, d’Elio Petri

►Dimanche 8 janvier 2012 : « la classe ouvrière va au paradis » d’Elio Petri

3e film présenté autour du cycle  autour du cinéma italien  à la médiathèque de Meudon la Forêt –

Animation : Stéphan Kresinski

 

Ce film drôle et dramatique d’Elio Petri a reçu le Grand prix et le prix du jury au festival de Cannes en 1972. Avec Gian Maria Volonte – Mariangela Melato –musique d’Ennio Moriconne

Lulù Massa, véritable stakhanoviste du travail, est un ouvrier très apprécié de ses supérieurs, et détesté de ses collègues dont il méprise les revendications sur les conditions de sécurité au travail. Alors qu’il se coupe un doigt accidentellement les autres ouvriers, par solidarité, se mettent en grève. Face au comportement de ses patrons, Lulù décide alors de s’investir dans l’action syndicale et engage toute son énergie dans ce nouveau combat…

Un cinéma réaliste qui marque l’âge d’or du cinéma de gauche, dit « cinéma politique ».  Gian Maria Volonte, le charismatique acteur Gian Maria Volonte reçoit à cette occasion une Mention spéciale du jury

Ce film est un véritable chef-d’oeuvre, il est l’un des films les plus marquants de l’âge d’or du cinéma politique italien.

Environ 30 personnes ont assisté à cette projection suivie d’un débat très animé

Archive.11 Décembre 2011 : L’Eclipse, de Michelangelo Antonioni

►Dimanche 11 décembre : « L’Eclipse », de Michelangelo Antonioni

2e film du cycle  autour du cinéma italien  à la médiathèque de Meudon la Forêt –

Animation : Stéphan Kresinski

 

L’un des plus beaux films de Michelangelo Antonioni paru en 1962, avec Monica Vitti et Alain Delon.

L’éclipse est une pure beauté visuelle avec ses plans fixes dans lesquels entrent ses personnages en mouvement, ses constructions savantes de lignes, de formes et de masses, ses symboles d’enfermement et d’agression explicités par les grilles… ou le plein d’autres endroits de folie comme la Bourse, l’attente, le silence interrompu par le bruit d’une eau vivante, la musique intrigante. Toute cette richesse visuelle et symbolique concourt à faire émerger le mal-être d’une jeune femme perdue suite à la rupture avec un amant plus âgé qu’elle. Elle ne sait plus aimer ni comment vivrela vie. On la suit dans son errance à travers la ville, essayant d’aimer à nouveau un jeune agent boursier ou observant l’aliénation des gens appâtés par l’argent. Antonioni se place en observateur d’un monde en dérèglement et en manque de communication.

Environ 50 personnes ont assisté à cette projection suivie d’un débat très enrichissant

DIMANCHE 8 OCTOBRE 2011 : NOUS NOUS SOMMES TANT AIMÉS, D’ETTORE SCOLA

 

Dimanche 8 octobre : « Nous nous sommes tant aimés », d’Ettore ScolaLe chef-d’œuvre d’Ettore Scola paru en 1974,  est un chassé-croisé entre l’histoire personnelle de trois hommes,  l’histoire de l’Italie (de 1944 à 1974) et celle du cinéma. César du meilleur film étranger.

Engagés dans la résistance, le bourgeois Gianni (Vittorio Gassman), l’intellectuel Nicola (Stefano Satta Flores) et le prolétaire Antonio (Nino Manfredi) rêvent d’un monde nouveau. À la Libération, les trois amis se séparent. Mais, bien que différents, leurs chemins vont les amener à aimer la même femme (Stefania Sandrelli) et à perdre peu à peu toutes leurs illusions…

Cette œuvre magnifique, émouvante et drôle, évoque avec une justesse confondante les illusions perdues de la génération de l’après-guerre, qui en s’enlisant dans le mirage du bien-être économique, a fini par trahir ses idéaux. On voulait changer le monde, mais c’est le monde qui nous a changés… Magistralement interprété, le film rend également un hommage vibrant au cinéma italien, et notamment à Vittorio de Sica auquel l’œuvre est dédiée, et à Federico Fellini (tous deux présents, dans leur propre rôle, dans le film).

 

 

 

L’Assemblée générale du Petit cinéma de Meudon a eu lieu le 4 avril 2012

L’ Assemblée Générale annuelle  de notre association le Petit Cinéma de Meudon a eu lieu le mercredi 4 avril à 20h30 dans la salle de la maison du Val : 33, rue Vacher à Meudon.

La présidente, Béatrice Toulon, a présenté le rapport moral qui fut approuvé à l’unanimité.

 

BILAN  2011

Rappel des évènements

– En partenariat avec l’Académie d’Art – 4 séances au Potager du Dauphin

  • 15 janvier : La grammaire du cinéma par Jorge Sinclair
  • 16 et 23 janvier : Initiation au cinéma par Stephan Krzesinski
  • 15 octobre : Agnès Bracquemont : conférence projection du film sur L’agrandissement d’une œuvre
  • 6 novembre : La  journée François  Stahly,  le film
–  Film-débat  à la maison du Val
             20 mars : Les apprenties de la vie en présence de la réalisatrice  Elisabeth Schlumberger

Parcours croisé de trois apprenties en coiffure.  Environ 30 participants.

 

– Cycle  ciné-club : le cinéma  italien- 3 films – à la médiathèque de Meudon la Forêt

  • Nous nous sommes tant aimés de Ettore Scola, le 16/10/2011
  • L’éclipse de Michelangelo Antonioni, le 11/12/2011
  • La classe ouvrière va au paradis, de Elio Petri, le 8/1/2012

Avec le conférencier Stephan Krezinski.

Beau succès de fréquentation.  La dernière séance n’était pas annoncée par Chloroville. Certaines personnes (non adhérentes, habitantes de MLF) s’en sont d’ailleurs plaintes. Elles auraient aimé être mieux informées.

 

–  Journées  Audiberti au CAC – en partenariat avec la Médiathèque de Meudon La Forêt   

A la demande de Marie-Louise Audiberti, Le PCM a été partenaire des journées hommage à son père pilotées par la médiathèque de MLF: expo, films, lectures, ateliers. Le PCM a présenté les films et animé les débats.

  • Le 18 novembre :  Le beau désordre  de Jacques Baratier
  • Le 19 novembre : La Poupée de Jacques Baratier
  • Le 26 novembre : Des tonnes de semences : réalisateur Philippe Condroyer.

Beau succès public.

 

Conclusion de l’année 2011

Une année 2011  satisfaisante mais des conditions  pas toujours faciles 

Plusieurs raisons :

  • 2010 a  exigé un lourd investissement en temps autour des journées Jean Rouch
  • Le CAC a fait savoir dès le début de l’année qu’il ne restait pas de disponibilité pour le PCM
  • le PCM rencontre un problème récurrent  de salle
  • Equipe restreinte, bénévole,  limitée en termes de disponibilité

 

 COMPTE DE RESULTAT 2011

Le résultat 2011 du PCM accuse un déficit de 200 euros.  Avec le soutien de nos adhérents et notre solde de trésorerie, nous espérons cependant pouvoir envisager une année 2012 riche en évènements.  Le compte de résultat est approuvé à l’unanimité.

 

 RENOUVELLEMENT DU BUREAU ET CHANGEMENTS

Présidente : Béatrice Toulon

Vice-président : Pierre Mougin

Secrétaire  Générale : Claire Tricaud

Trésorière :  Geneviève Guelfi-Benamara propose sa candidature en remplacement d’Anne Jaloux qui présente sa démission, tout en restant au CA

Pas d’autre changement au sein du CA :

Claire Dupré la Tour

François Charbonnier

Anne Jaloux

Catherine Mougin

Christine Ray

Gérard Ruffault

Albane Salleron

Le nouveau bureau est élu à l’unanimité

 

CHANGEMENT D’ADRESSE

Pour des raisons d’ordre pratique, le bureau propose un changement d’adresse, désormais le siège du PCM sera  situé au :  3 rue Georges Vogt – 92190 Meudon au lieu du 15 rue Jules Hetzel.

Cette décision est votée à l’unanimité.

 

 

 

L’ANNEE 2011

L’ANNEE 2011

L’année 2011 a été riche en évènements pour le Petit cinéma de Meudon. Toutes nos manifestations ont rencontré un vif succès, le public étant nombreux aux rendez-vous.  Avant tout un formidable générateur de lien social et culturel, le    7ème art a su offrir à nos adhérents et spectateurs cinéphiles de tous âges la possibilité d’échanges et de rencontres avec des professionnels de qualité. Le fruit de cette réussite revient à l’équipe du PCM qui a su se mobiliser. Cela implique une grande énergie et une exemplarité de travail tant au niveau du contenu qu’au niveau de la diffusion. La motivation est le principal moteur de l’équipe du Petit cinéma de Meudon.

 

 

ARCHIVE – Jacques AUDIBERTI – novembre 2011

Autour de Jacques Audiberti, du théâtre au cinéma.
Du 18 au 26 novembre, le centre d’art et de culture, la médiathèque en partenariat avec Le petit cinéma de Meudon ont rendu hommage à Jacques Audiberti (1899 – 1965), 
poète, écrivain, dramaturge, grand prix national des lettres et prix des critiques, en présence de sa fille Marie-Louise Audiberti, romancière meudonnaise 
Cela a été l’occasion de présenter les nombreuses facettes artistique de cet autodidacte, doté d’une prodigieuse richesse verbale, à travers des lectures de ses comédies, de ses critiques cinématographiques, de textes et de documentaires sur son oeuvre et participer aux tables rondes et au stage public de théatre. Deux de ses films ont été projetés :
 
– le 18/11 pour le beau désordre
– le 19/11 pour la poupée 
 
Ainsi qu’un documentaire de sa fille Marie-Louise Audiberti :
– le 26/11  sur des tonnes de semences

20 mars 2011 – Les apprenties de la vie

Film documentaire de Elisabeth Schlumberger (52 mn)

 

 

 

 

 

 

 

Projeté à la maison du Val en présente de la réalisatrice

Film qui raconte le parcours croisé de trois apprenties en coiffure pendant leur première année d’enseignement. Trois visages, trois histoires singulières et émouvantes, entre insouciance adolescente et précarité sociale. Elisabeth Aubert Schlumberger s’est glissée dans l’intimité de Fleur, Lauren et Yamina trois étudiantes en coiffure et esthétique.   Il y avait une trentaine de personnes qui ont pris part au débat très intéressant qui a suivi la projection.