Résumé de l’année 2010

Hommage à Jean Rouch, et à ses deux compagnons de voyage Pierre Ponty et Jean Sauvy qui était présent pour témoigner

Projection des films ethnographiques de Jean Rouch : « la chasse au lion à l’arc » – «Cocorico Monsieur Poulet » – « la pyramide humaine » – « bataille sur le Niger » .

 

Griot et comédien : Moussa Sowié

Percussions musicales : Adama Dramé avec le groupe Djem’Art – le groupe Bakonos

Exposition photos, débats et films – Aujourd’hui exposition itinérante en Afrique

Grand succès avec plus de 300 participants

Le serment de Bamako


19-21 et 28 novembre 2010 : le Serment de Bamako


 

 

 

Le petit cinéma de Meudon, soutenu par la ville de Meudon et le Conseil Général des Hauts-de-Seine, inaugure une manifestation réalisée dans le cadre du mois du documentaire : « Le serment de Bamako ».

Le serment de Bamako :  La descente en pirogue du fleuve Niger en 1946-1947 par Jean Rouch, Pierre Ponty et Jean Sauvy.

« L’acte fondateur de l’œuvre de Jean Rouch est scellé en janvier 1943 par le serment de Bamako qu’il prononce avec ses amis Pierre Ponty et Jean Sauvy, comme lui ingénieurs des travaux publics d’Outre-Mer formés à l’Ecole des Ponts et Chaussées. Les inséparables complices préparent alors le débarquement des forces alliées de l’Armée d’Afrique en Europe. » (Bernard Surugue, Le blanc et le noir)

 « Par une extraordinaire coïncidence, ce fut le 20 juillet 1946, soit cent cinquante ans jour pour jour après Mungo Park, que mes camarades Pierre Ponty, Jean Sauvy et moi-même arrivâmes sur les bords du Niger et qu’au dessous de l’aile de notre Junker, nous vîmes le large fleuve étinceler dans le soleil couchant » (Jean Rouch Le blanc et le noir)

Décrite dans plusieurs ouvrages, la descente du fleuve Niger en pirogue par les trois jeunes compagnons, de sa source à l’embouchure (4200 km), sera aussi la première expérience de Jean Rouch comme cinéaste.

A cette occasion, l’association Le Petit Cinéma de Meudon réalise une exposition itinérante inaugurée lors de ces journées. Outre les projections des films de Jean Rouch : « Bataille sur le grand fleuve », « Cocorico Monsieur Poulet », « La chasse au lion à l’arc », « La pyramide humaine », elle produit deux grands concerts : « Les Bakonos » et Adama Dramé, musicien du Burkina Faso, virtuose de djembé.

Des débats et rencontres, animés par Brice Ahounou, ami de Jean Rouch, Denis Vène, ambassadeur de France à Niamey, proche du cinéaste, et Hélène Houdaille qui a travaillé auprès de Jean Rouch, ont été organisés dans le cadre de ces journées et auprès des élèves de plusieurs écoles.

L’exposition a été présentée à Maputo au Mozambique, à Bamako au Mali et à Niamey au Niger. Par sa présentation originale (impression sur tissu « trevira », poids des 40 panneaux : 5kg), cette exposition est proposée à l’itinérance.